De…….. à PFYoussouf…

Pas vraiment un article mais je partage forcément vu l’absurdité, le non sens ou la « glauquitude » du lot. On m’a conseillé il y a peu d’aller vérifier les mots clés utilisés pour arriver à ce blog…. La liste est trop grande pour faire un screen mais je vous met une petite sélection, ma préférence allant dors et déjà à la dernière 🙂

– très belle femme romantique fond écran pc portable bog

– allemand qui aime une turque parmi les française

– liana liberato pussy (glauque a souhait quand on voit le film en rapport…)

– hitler en espagne

– comment interdire la grossesse (bon courage, c’est a se demander comment t’es arrivé sur terre toi)

– mireille mathieu grossesse nue photo (really ?… Putain faut vraiment creuver la dalle)

– mireille mathieu et ses pieds ya quel age (kamoulox ?)

– qui est déjà allé au cabaret eden-moi aix les bains

– expression vous êtes rentrer dans un camion (qui signifie ?…)

– campagne de sensibilisation contre l’inceste

– tee shirt 3 fermes valent mieux qu’une grande

– grossesse pour un homme

– ne pas déranger je médite sur la connerie humaine

crédit photo : Alex E. Proimos

crédit photo : Alex E. Proimos

Mud Day « Lyon » – 2014

Haaaaaaaaa !! Quel plaisir que celui d’une bonne douche chaude et d’un canapé confortable… Je ne pensais pas pouvoir un jour autant apprécier pareil moment ! Plus une once de boue ou que ce soit, je sors de ma salle de bain, j’enfile des fringues sèches et propres, fini le Mud Day de Lyon… Sniffff… et puis Lyon… Vénérieu ! Parce que bon, ça fait les malins genre « oui moi j’habite la ville tu vois, c’est mieux, tu vois  » mais pour ce genre d’event, merci les pécors hein ? T’as l’air con pour faire la même entre Part Dieu, la Tête d’Or et Croix Rousse ^^

Retour en arrière sur cette journée un poil particulière !

(Source = Page Face de prout de l'event)

(Source = Page officielle Face de prout de l’event de Venezieu)

An de grâce 2013, je découvre le TOUGH MUDDER via mon frère. Le parcours des S.A.S. ouvert au grand public… Hum… Smell funny !!! Ça a l’air d’être un truc de malade carrément sado maso mais l’envie de sport est grande et le côté expérience à part et dépassement de soi même m’intéresse vraiment ! Je me rencarde sur les dates françaises… Aucune… Par contre, le MUD DAY semble lui en pleine expansion ! Hélas, pas le temps d’aller plus loin que la recherche d’info, coude pété… Petite espérance… Ménisque mort et enterré… Bonjour les arrêts à rallonge, les séances de kiné, de piscine. Bye bye 2013 et… Bye bye le Mud Day…

An de grâce 2014, dimanche 7 septembre… Time to revenge !

Plus que motivé et accompagné de mademoiselle Bobby26 ainsi que messieurs Reileb et OberstJon, nous franchissons l’entrée du Mud Day, ça y est, on y est, bien prêts a en chier !

(Crédit Photo : reileb Supertramp)

Booyah Team (Crédit Photo : Reileb Supertramp)

Petit hors sujet mais un truc me choque d’entrée, le nombre de gens qui fument (je suis fumeur) voir qui enquillent clope sur clope, une dame devant moi en rallume même avec les mégots des précédentes… Alors je sais que la démarche de base est déjà un peu sado maso et que peut être certains gèrent mal leur stress mais la pour moi c’est juste débile avant de se taper 13 kilomètres et 22 obstacles (je veux dire encore plus débile que de faire la même chose sans la course). Je recroiserai cette dame de notre « vague » (les départs se font par vague) au moment de partir dans l’après midi, je suis sur qu’elle a regretté chaque bouffée 🙂

Dossards, bracelets, mitaines, on se prépare, on fait un petit tour du « village » et puis c’est le tour de la vague 4, la notre !! Petit échauffement de vingt minutes dans le sable en mode army powa à faire des échauffements, des pompes, des roulades des up and down pour éviter des grenades imaginaires, j’adore l’esprit et déjà le message est clair (pour ceux qui n’auraient pas tilté MUD = BOUE) il y aura de la boue, de la boue, de la boue partout, de la boue dans le coup, de la boue partout, de la boue sur les genoux, de la boue partout, de la boue sur les joues, de la boue, de la boue, de la boue PARTOUT !!

10h40 : Booyah !!!

Et c’est parti a travers les champs de maïs avec une petite impression d’avoir à nouveau 10 ans et d’échapper « au monde » ce faisant (parcours pour ceux qui veulent), seconde épreuve de rampage dans la boue et sous des barbelés, easy baby, troisième épreuve, premier piège !

Une succession de cinq ou six grosses bosses ultra boueuses et glissantes entre lesquelles s’intercalent des « bacs » de boue a peine plus liquides. Premier bac, de la boue jusqu’au genoux, je monte la première bosse, descente en mode tobogan pensant clairement que le second bac serait aussi peu profond que le premier. Je me rend compte de mon erreur quand la boue arrive jusqu’à mes hanches. Gros surplus de boue a trimballer ensuite, y’en a des chaussures aux cheveux.

(crédit photo : A.S.O. challenge)

(crédit photo : A.S.O. challenge)

Les « obstacles » (ou épreuves) s’enchainent ensuite ponctués de ravitaillement boisson et bouffe toujours dans la boue avec parfois quelques petits bonus de sable, poussières, bottes de paille et rivières, c’est ultra ludique et varié même si le cardio me fait un poil défaut. Au programme, glissades, rampage, escalade, porté de sac, passage de mur, le tout dans une ambiance assez cool,  friendship et bon esprit ! Petite blagounette avec les panneaux le long du parcours qui annoncent 5 kilomètres restants à la place de 8, les gens déconnent bien, sourient, parfois nerveusement, mais sourient quand même !

On arrive au premier bain à travers le lac. Doux moment de réconfort en plein soleil et grosse tromperie fourbe avant ce qui suit, un mur a franchir toujours en plein soleil juste avant Le F****** *biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip bip bip bip biiiiiiiiiiip « Ice cream »… Honnêtement le seul moment de tout le parcours ou je riais pas du tout.

(crédit photo : Mud Day officiel)

(crédit photo : Mud Day officiel)

Concept simple, un bac d’eau à zéro degrés avec une planche au milieu qui oblige à passer entièrement sous l’eau…

La boue, le sable, la poussière, l’eau, l’électricité, je m’en fous…

Les pompes, les tractions, les tunnels, les dunes, pas de soucis. Mais ça…

Ça c’est vraiment un truc d’ignoble petit bâtard vicieux 🙂 Je remercie le monsieur qui est arrivé derrière moi et m’a mit un coup de speed, faute de quoi je sais pas si je n’aurais pas contourné cet obstacle.

Heureusement bien vite on retourne au soleil ramper sous des barbelés dans le sable et l’eau avant de prendre un second bain en retraversant le lac qui parait tout de suite dix fois plus chaud qu’à la première traversée ! S’enchainent ensuite pour ceux qui auraient encore froid les cordes a nœud, le pont de singe au dessus de l’eau, les barbelés agrémentés de fils électriques qui pendouillent, le porté de coéquipiers (c’est con hein mais pensez y en faisant vos teams, rien n’est obligatoire mais de base au milieu de l’épreuve, les rôles s’inversent ^^) les tunnels sombres, les marais, encore un dernier petit effort sur les bras et la fin n’est plus qu’a quelques mètres !

image

Le dernier obstacle étant bien sur celui des fils électriques suspendus, franchit avec brio épaules contre épaules et au pas de course par la Booyah team 7310 qui clôture un parcours groupé tout du long en 2h28, Guignols, i’m proud of us !

DCIM101GOPRO

on a l’air propres comme ça mais ne vous y trompez pas 😉

13h08 : Booyah !!!

Petite photo finish puis l’impression d’arriver à Papeete ou une ile du genre, dog tag autours du coup, teeshirt, gâteau, bonbons, eau et une lutin de bonne grosse bière amplement méritée ! On essayera bien d’aller prendre une douche mais bon…Visiblement le filtre n’a pas supporté l’excédent de boue, ce qui arrive quand tu pompes l’eau des douches dans un lac boueux. On finira donc dans le dit lac mais la encore, comme 100 personnes font la même chose, laver de la boue dans de la boue… 🙂

Le lendemain : That’s all Mug Guy and Mud Girls !

Quelques courbatures quand même ne mentons pas, mais aucun regret et le plaisir personnel de l’avoir fait. Est-ce que ça valait les 55€ demandés ? Je ne saurais pas trop dire mais y’avait une grosse orga, c’est clairement une grosse structure à installer, je ne vois rien de négatif, j’ai envie de recommencer (celle la ou une autre structure du genre et/ou un lieu différent) donc je tends à pencher pour le oui. A chacun et chacune se se poser la question. Et c’est con mais tout en étant qu’un simple petit bonus… Le fait de courir à travers la campagne accompagné de Manson, System, Skrillex bin c’est tripant. Comme pour Lyon et Venerieu, ça aurait été Zaz, Beyonce ou Stromae que l’ambiance s’en serait ressentie 🙂

Comme d’habitude, petite série de dédicaces :

– à la Booyah Team 7310, pur trip en pure compagnie !
– à Kathline : lâches rien !
– à tous ceux et celles croisés avant, pendant ou après le parcours, whe’re a family now 🙂

Puis on change de registre :

– à tous ceux et celles qui ont trouvé diverses excuses pour ne pas venir
– et bien évidemment à toutes les personnes ci et là qui m’ont dit « t’y arrivera pas » ou alors « moi avec ta santé, je le ferais pas » ou encore « c’est pour les vrais sportifs » etc, etc, etc…

C’était un défi personnel que je tenais à partager avec des personnes de qualité (et ce fut clairement le cas) mais je voulais aussi pouvoir dire fièrement et avec un grand, large et sincère sourire à tous ces gens que si oui ma santé est pourrie, j’y suis arrivé, sans rien éviter ! Petitement et partiellement poussé par votre motivation indirecte certes. Du coup je garde ce même un grand, large et sincère sourire pour rajouter que je vous emmerde 🙂

Comprenez bien que ça n’est pas une compétition à moins que vous cherchez a avoir le dog tag couleur OR (visiblement réservé au(x) premier(s) arrivant(s) de chaque vague). Si vous voulez mettre 5 heures bin c’est possible, si vous voulez passer des obstacles c’est possible, sur certains, en plus d’un échappatoire il y a même plusieurs niveaux de difficulté. A l’inverse, si vous voulez vous fixer des objectifs précis comme c’est entre vous et vous, c’est tout à fait possible aussi.

Si vous bougiez votre cul pour essayer, vous seriez peut être même agréablement surpris d’y arriver vous aussi… Qui sait ?…

Sans rancune et que la boue soit avec vous 😉
P.F.Y. pour la Booyah Team !

J'ai gliddé chef ! (crédit photo : © Photo AFP KENZO TRIBOUILLARD )

J’ai glissé chef ! (crédit photo : AFP KENZO TRIBOUILLARD)