HP – Historique de l’asile

couv

L’annexe – Znaybr, Reileb, Matt Raisin – An 4 après HP

Avant propos :

Suite au grand incendie de l’an 5 après HP qui ravagea l’asile il n’existe à ce jour plus aucun manuscrit original ou document officiel relatant sa création. De surcroît, le premier historien de l’asile ayant mystérieusement disparu,, il est relativement difficile d’arriver à établir un historique clair et complet.

Ce qui suit est un recoupement des diverses informations glanées au fur et à mesure de mes rencontres avec une partie des patients de l’asile à la fin de l’an 5 après HP. Les témoignages des patients sont parfois à prendre avec des pincettes ou a décoder. J’espère au mieux avoir retranscrit leurs propos.

Certains lecteurs crieront probablement au scandale devant les zones d’ombre et le manque d’investigations de ma part afin de rassembler tous les éléments, d’autres crieront sûrement au plagiat, je ne peux rien pour aucun des deux, il est de notoriété publique que la paperasse administrative de l’asile a toujours été floue et son historique, depuis le début, étroitement lié a un hôpital d’un tout autre genre.

Les notes entre parenthèses sont des rajouts personnels que je n’ai pu étayer. Toute information à leur sujet est la bienvenue afin de compléter cet historique.

Trois rivières

Trois-rivières – Znaybr &…….. – An 3 après HP

2002

Aucune information sur cette période que les patients appellent de nos jours l’an zéro. Il est clair qu’un événement majeur s’est produit à cette époque hélas ma recherche ne saurait aboutir faute de gens pour en témoigner ou de preuves concrètes et solides.

(S’il est impossible de savoir quand a exactement commencé ce nouveau calendrier, c’est à partir de 2002 qu’une année ne représente plus (forcément) 365 jours.)

An 1 : les prémices

Un samedi soir de glande de l’an 1 après de longues heures d’errance sur internet, les deux patients originaux, Nerd et Znaybr, se diagnostiquent tous deux les mêmes symptômes. Ils s’emparent alors de leurs appareils photos et tentent de maximiser les clichés afin de pouvoir étudier leurs cas en profondeur.

Dans l’espoir d’augmenter les chances d’un diagnostique rapide, ils rencontrent sur Lyon (et alentours) quelques experts mais très vite tous doivent se rendre à l’évidence, bien que certains spécimens d’étude semblent immunisés, ils tiennent dans leurs mains la première maladie psychologie contagieuse…

Ils contactent Matt Raisin, auteur amateur, dans le but de lancer un appel au secours et alerter les services publics mais ce dernier, à moitié fou, enfermé dans sa grotte depuis trop longtemps un casque sur les oreilles à gribouiller des p’tits bouts d’trucs en décide tout autrement, créant de ce fait et sans le savoir le concept qui servira de base au futur asile.

L’époque est troublée et d’une manière différente mais tout aussi étrange qu’à son commencement, l’an 1 se finit contre le bitume avec dans le nez l’odeur du plastique brûlé et dans les oreilles le bruit des matraques contre les boucliers…

Photo 010

Lyon – Znaybr et Thomas – An 1

An 2 : L’asile

Alors que Znaybr et Matt Raisin commencent à organiser quelques voyages autours du monde bien décidés à propager leur maladie et à rencontrer d’autres patients, leurs préparatifs sont interrompus par la rémission soudaine et inexplicable de Nerd. Le trio se réunit au plus vite pensant pouvoir inverser le processus mais après de nombreuses tentatives et expériences rien n’y fait, la guérison est totale…

(Une cérémonie funéraire semble avoir été organisée afin de commémorer cette guérison mais impossible d’en savoir plus. A priori Nerd n’est par la suite jamais revenu à l’asile.)

Malgré le nombre de patients français grandissant et afin de ne pas se laisse abattre par la disparition du trio original, Znaybr et Matt Raisin décident de partir non seulement plus tôt mais aussi séparément.

Znaybr embarque Bezu Ze Pimp en Amérique latine tandis que Matt Raisin traverse le Rhin en excellente compagnie direction le plus gros concert de sa vie. Des deux côtés, les voyages sont riches en enseignements et en rencontres diverses même si il semblerait que le festivalier européen soit plus facilement contaminable que l’habitant bolivien.

A peine rentrés en France, Znaybr et Matt Raisin se retrouvent afin de partager leurs expériences et, devant le nombre de nouveaux patients recensés à travers le monde, prennent petit à petit conscience de ce qu’ils ont créé. Ils décident alors de réunir leurs fonds afin de créer l’Asile, refuge étrange mais hospitalier pour toutes les âmes en peine.

Il ne lui manque qu’un nom mais l’attente est de courte durée, après un rapide brainstorming Horizontal Prod l’emporte haut la main, répondant par la même à une question que des centaines voire des milliers de lapins se posent encore aujourd’hui.

aplatventre 1

Logo Définitif 1 – Znaybr – An 2

An 3 Après HP : Peace and Tranquility to us

Le nombre de patients et quelques rentrées d’argent aidant, l’an 3 après HP commence par la création dans l’asile d’un espace dédié à la petite enfance ainsi que l’installation, près du jardin, d’une cour de récréation, le tout semblant arriver à calmer même les ardeurs horizontales des plus fervents extrémistes adultes.

A cette date l’asile recense pas loin d’une centaine de patients répartis dans une quinzaine de pays donnant à l’asile un petit côté tour de Babel des plus appréciable. Ils semblerait que les patients italiens et nord américains soient particulièrement atteins et nombreux à cette période.

C’est aussi en l’an 3 après HP qu’apparaissent les deux premiers (seuls?) patients naturistes., amateurs occasionnels du apoilventre ainsi que le premier patient félin.

A ce jour l‘année horizontale la plus paisible et la plus florissante pour l’asile. Quelques soucis de voisinage, une ou deux plaintes et qq courses poursuites mais rien de bien grave, il faut bien que jeunesse se fasse.

carte-du-monde-HP6

le monde selon HP – Carte MAJ en début d’an 6 après HP

An 4 après HP : Je suis Légion

Devant l’arrivée régulière de nouveaux patients le conseil d’administration décide de s’élargir et intègre en son sein Reileb, patient récemment diagnostiqué et doué dans le langage des signes.

Afin de marquer le coup (et se découvrant de nouvelles possibilités de contagion) ce tout nouveau conseil décide d’abandonner l’annexe préfabriqué qu’il louait pour construire de ses propres mains un annexe digne de sa réputation et à son image.

Dans cette même mouvance et afin de contrer les détracteurs de l’asile, de plus en plus nombreux, l’asile lance les premières misions commando. A ce jour nous savons juste qu’une quinzaine de patients y ont participé de leur plein gré.

Hélas si les les réussites de ces missions demeurent aujourd’hui encore inconnues (Le secret sur ces dernières ne pourra être levé qu’en l’an 54 après HP) le seul fait rendu public de ces missions est la disparition de Matt Raisin…

Porte parole de l’Asile et principal activiste extrémiste horizontal, ce dernier péchant sans doute par excès de confiance disparaît mystérieusement durant une mission solo dont lui seul connaissait l’objectif. Seuls seront retrouvés au sommet d’un immeuble Chambérien, son appareil photo,  un litre de kerdane et une note griffonnée :

« – A plat ventre
– Tu n’idolâtrera aucun visage
– Tu n’aura pour dieu que l’asile et…
– La drogue n’est pas une voie horizontale fiable
– Je suis fatigué d’expliquer… « 

Sur la carte mémoire une seule photo (désormais disparue) :

source inconnue, toute info bienvenue

Appelée par un proche voisin, la police déclarera une fois sur place: « Laissez nous faire notre travail, dès que nous aurons de plus amples informations croyez bien que vous en serez les premiers informés. »

Paradoxalement, suite à la disparition de Matt Raisin si les patients sont toujours de plus en plus nombreux et affluent de toute part, les caisses de l’asile sont vides, les créanciers tapent aux portes et, à regret, l’annexe doit fermer…

C’est tout juste à ce moment que Tof, nouveau patient en phase 3, propose (à ses frais) la construction d’une école ainsi que d’une salle de projection dans cette dernière afin tout d’abord de mettre la priorité sur l’éducation des plus jeunes et ensuite pour pouvoir diffuser un reportage récemment tourné par les patients de l’asile sur leur propre maladie.

Le reportage est diffusé 7 mois plus tard, le jour de l’inauguration de l’école entre les patients les plus fidèles et les plus malades.

Et c’est ainsi, sur fond de Pearl Jam, avec des petits fours et du champagne que se termine l’a 4 après HP.

(le reportage réalisé en grande majorité par Matt Raisin n’ai jamais été fini ou jamais diffusé fini en tout cas (la version de l’avant dernière s’intitulant « HP3beta ») toute piste pour en retrouver une version originale et/ou définitive est la bienvenue.)

An 5 Après HP : le grand incendie

Pierre-François Youssouf, patient hébergé depuis quelques temps à l’asile, se propose de remplacer Matt Raisin en tant que porte parole. Les délibérations du conseil d’administrations sont longues et il est décidé de le mettre à l’essai, à juste titre.

Il s’avère que Pierre-François est bien plus efficace en extrémiste activiste qu’en porte parole, il est donc tout naturellement redirigé vers l’entrainement et l’accompagnement des nouveaux ou jeunes patients.

Hélas les quelques mois de préparation de suffiront pas… Les détracteurs de l’asile visiblement résignés à ce que ce dernier ferme se réunissent pour agir de concert et enfoncent les portes de l’asile en pleine nuit un certain 17 avril.

La bataille est rude et l’asile manque de peu de prendre le dessus un moment mais faute d’assez de valeureux guerriers, les défenses de l’asile finissent une à une par céder et en cent fois moins de temps qu’il n’en a fallu pour le construire, tel un château de cartes emporté par un tsunami, ce dernier disparaît dans les flammes sous les yeux impuissants de ses créateurs et habitants…

Dépités et amers d’avoir vu leur travail réduit à néant, de nombreux membres du conseil d’administration préfèrent démissionner et s’exiler. Les rares membres et patients restant fidèles à l’asile tentent ci et là de monter de petits centres d’accueil de quartier mais le cœur n’y est plus… HP était mort…

Znaybr s’exile outre atlantique, Tof en profite pour se réorienter, Reileb s’en va direction ailleurs et Pierre-François Youssouf disparaît à son tour, non sans laisser lui aussi une note. Bien plus explicite celle-ci :

« Monde de merde »

FIN DE LA PREMIÈRE ÈRE HORIZONTALE

Luc,
Historien officiel de l’Asile depuis l’an 6

– Boite au lettre de l’asile : horizontalprod@gmail.com
– le préfab temporaire de l’asile : https://www.facebook.com/groups/1892442160993625/

Publicités

2 réflexions sur “HP – Historique de l’asile

  1. D’aucuns racontent tout de même que certains manuscrits restent encore dissimulés par quelques gardiens de la toile…

    Qui sait… Peut-être un jour ces livres seront retrouvés et le monde connaîtra alors la vérité sur l’ère HP.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s